La tirade : Longue réplique adressée à un ou plusieurs interlocuteurs Le personnage veut se faire écouter.
La répartie : Réplique brève, souvent cinglante
                  La répartie souligne la vivacité de l'affrontement, le brio du personnage, le tragique ou le          comique
La stichomythie : Succession de répliques brèves limitée à un vers ou à un hémistiche. Elle marque que le dialogue menace de se rompre
Le monologue : un personnage parle seul en scène, parfois très longuement.
Il met en scène la solitude d'un personnage qui doit prendre une décision, qui traverse une crise.
L'aparté : Réplique entendue par le public mais non par l'interlocuteur pourtant en scène. Il montre la difficulté d'un échange transparent ; crée une complicité avec le public.
Le quiproquo : Les personnages prennent un mot pour un autre ou comprennent mal une phrase.Comique ou tragique, il souligne la fragilité du langage, révèle des traits de caractère.
Acte : Division externe de la pièce en parties d'importance sensiblement égale, en fonction du déroulement de l'action. Traditionnellement, une pièce se divise en trois ou cinq actes, eux-mêmes découpés en scènes.
Alexandrin : Vers français de douze syllabes
Allitération : Répétition, dans une suite de mots (ex. : dans un vers), d'une ou de plusieurs consonnes initiales ou intérieures
Aparté : Mot ou parole que l'acteur dit à part soi (et que le spectateur seul est censé entendre).
Canular Blague, farce, fausse nouvelle.
Didascalies : Ensemble des instructions de jeu et de mise en scène données par l'auteur
Scène : Subdivision d'un acte
Scène d'exposition : Scène qui présente les personnages, la situation d'énonciation et expose l'intrigue
Dramaturge : Auteur de pièce de théâtre
Soliloque : Discours de quelqu'un qui se parle à lui-même
Confident : Personnage de la tragédie théâtrale qui reçoit les confidences d'un des personnages